Comment un chrétien devrait-il répondre aux personnes qui prétendent avoir vu Jésus ?

Comment un chrétien devrait-il répondre aux personnes qui prétendent avoir vu Jésus ? Réponse



Au cours de son ministère terrestre, Jésus avait souvent de grandes foules qui le suivaient partout où il allait, et il y avait beaucoup de gens qui ont vu et entendu, ont été guéris et ont parlé avec Jésus. Après sa résurrection, Jésus a également été vu par ses disciples, Marie-Madeleine, et plus de cinq cents autres personnes (1 Corinthiens 15 : 6). Depuis son ascension, cependant, Jésus est assis à la droite de Dieu. Quand les gens prétendent aujourd'hui avoir eu une vision céleste ou disent, j'ai vu Jésus, nous devrions répondre avec un scepticisme prudent.



Quelques personnes choisies ont eu des visions de Jésus dans sa gloire, comme Étienne (Actes 7 :55-56) et Jean (Apocalypse 1 :12-16). Paul a rencontré le Seigneur Jésus sur le chemin de Damas (Actes 9 :1-19). Lors de cette rencontre, Paul a vu une lumière brillante et a entendu la voix de Jésus, mais les Écritures ne disent jamais que Paul a réellement vu Jésus dans la chair à ce moment-là.





Jésus a informé ses disciples qu'il ne serait plus dans le monde après sa mort et sa résurrection. Dans sa prière sacerdotale enregistrée dans Jean 17, Jésus prie pour la protection de ses disciples parce qu'il ne resterait plus dans le monde (Jean 17:11). Il savait que son temps sur terre touchait à sa fin et qu'il ne serait plus physiquement présent avec ses disciples. Au lieu de cela, Il enverrait l'Esprit pour les habiter (Jean 14:17; 15:26) alors qu'Il serait Lui-même assis dans les cieux avec le Père.



Si quelqu'un aujourd'hui devait réellement voir Jésus, cela nécessiterait une vision divine ou une révélation céleste quelconque. La Bible ne donne aucune indication qu'une telle révélation extra-biblique soit attendue aujourd'hui, maintenant que l'âge apostolique est terminé. Le canon des Écritures est complet (voir Apocalypse 22 : 18). Pour cette seule raison, quand quelqu'un prétend avoir vu Jésus, un chrétien devrait être sceptique. Si une personne a vraiment vu Jésus aujourd'hui, rien dans sa vision de Jésus contredirait la vérité de la Bible, ni n'ajouterait n'importe quoi à la révélation que Dieu nous a déjà donnée dans Sa Parole.



Certains qui ont prétendu, j'ai vu Jésus, ont égaré beaucoup de gens. Par exemple, en 1820, Joseph Smith prétendit avoir vu Jésus, et le résultat fut le mormonisme. En 1844, Ellen G. White prétendit avoir vu Jésus, et le résultat fut l'Adventisme du Septième Jour. De toute évidence, tous ceux qui disent avoir vu Jésus ne sont pas du côté de la vérité.



Les anciens musulmans racontent parfois des histoires de voir Jésus dans un rêve, avec pour résultat qu'ils ont quitté l'islam et placé leur foi en Christ. Ces rapports sont plus fréquents dans les pays fermés, c'est-à-dire les endroits où l'accès à la Bible et à l'évangile est limité. Bien que nous devions faire preuve de discernement concernant toute revendication de rêves envoyés par Dieu, et bien qu'il soit peu probable que tous ces rêves soient de véritables visites de Jésus, nous pouvons admettre la possibilité que Dieu puisse amener les gens à la foi en Christ de cette manière. Le bras de l'Éternel n'est pas trop court pour sauver (Ésaïe 59:1), et les méthodes que Dieu utilise pour répandre l'évangile dépendent de lui.

L'affirmation que j'ai vu Jésus devrait être accueillie avec une bonne dose de scepticisme et de prudence. Si le Jésus qui apparaît à quelqu'un diffère de quelque manière que ce soit du Jésus présenté dans la Bible, alors la vision doit être rejetée comme fausse. Si Jésus qui apparaît donne des instructions qui conduiraient quelqu'un à pécher, alors la vision est fausse et doit être rejetée. Si celui qui reçoit la vision est agrandi, ou si la vision est une source de fierté ou de gain financier, alors la vision doit être rejetée. Si la vision de Jésus se traduit par moins de confiance dans la Parole écrite de Dieu et plus de confiance dans l'expérience personnelle, alors la vision n'est pas de Dieu.

Dans 2 Pierre 1 : 16-18, Pierre relate sa propre expérience personnelle sur la montagne de la transfiguration, où il a vu de ses propres yeux la gloire de Christ. Mais, plutôt que d'utiliser cette expérience comme base de la foi, Pierre oriente ses lecteurs vers la Parole écrite de Dieu : Nous avons la parole prophétique [les prophéties de l'Ancien Testament] rendue plus sûre, à laquelle vous feriez bien de prêter attention (2 Pierre 1:19, NASB). Les miracles, les rêves et les visions doivent occuper une place secondaire par rapport aux Écritures.

Nous marchons par la foi et non par la vue (2 Corinthiens 5 : 7). Nous avons la Parole écrite. Nous avons le Consolateur. Nous avons la bénédiction de croire en Christ sans l'avoir vu (Jean 20:29).



Top