Est-ce que Jésus est Yahweh ?

Est-ce que Jésus est Yahweh ? Jésus est-il Jéhovah ? Réponse



Le troisième chapitre de l'Exode décrit la rencontre entre Moïse et Dieu au sujet du nom du Seigneur : Dieu dit à Moïse : « JE SUIS QUI JE SUIS » ; et Il dit : « Tu diras ainsi aux fils d'Israël : JE SUIS m'a envoyé vers vous » (Exode 3 :13-14, LSG).



La phrase je suis qui je suis en hébreu est YHWH , souvent traduit par LORD, Yahweh ou Jéhovah, et est désigné en théologie par le tétragramme (un mot à quatre lettres). La traduction littérale du terme est Je suis ce que je suis, une déclaration qui fait référence à l'existence de Dieu par lui-même - Il ne dépend de rien d'autre pour son existence.





L'une des doctrines chrétiennes fondamentales est que Jésus est Dieu. Il est le Jéhovah/ YHWH /Yahweh décrit dans Exode 3. Cet enseignement peut être difficile à saisir car la Bible dit aussi qu'il n'y a qu'un seul Dieu : Écoute, ô Israël : Le Seigneur notre Dieu, le Seigneur est un (Deutéronome 6 :4).



L'affirmation de la Bible selon laquelle un seul Dieu existe est appelée monothéisme. La doctrine selon laquelle Jésus est Dieu ne signifie pas qu'il existe plus d'un Dieu ( polythéisme ) ou que la doctrine chrétienne de la Trinité équivaut à l'existence de trois dieux ( trithéisme ) ou qu'il existe un seul Dieu qui se représente comme une personne en trois parties différentes. voies ou modes (modalisme).



Au lieu de cela, le christianisme enseigne qu'il y a un seul Dieu qui existe de manière trinitaire en tant que trois personnes en un seul Dieu, c'est-à-dire un quoi mais trois qui sont; une pluralité de personnes qui sont une par essence. Faisant référence à la profondeur de cette doctrine, A. W. Tozer écrit : Notre effort le plus sincère pour saisir le mystère incompréhensible de la Trinité doit rester à jamais vain, et ce n'est que par la plus profonde révérence qu'il peut être sauvé de la présomption réelle. Nous couvrons notre profonde ignorance avec des mots, mais nous avons honte de nous interroger, nous avons peur de chuchoter « mystère » ( La connaissance du sacré , p. 18).



La Bible affirme la place du Fils de Dieu dans la Divinité dans l'Ancien et le Nouveau Testament. Un passage affirmant la divinité du Fils dans l'Ancien Testament est le Psaume 2 : Les rois de la terre prennent position et les dirigeants tiennent conseil ensemble contre le Seigneur et contre son Oint, en disant : « Déchirons leurs chaînes et jetons leurs cordes. de notre part!' . . . Rendez hommage au Fils, afin qu'il ne se fâche pas, et vous périrez en chemin, car sa colère pourrait bientôt s'enflammer. Combien sont bénis tous ceux qui se réfugient en Lui ! (Psaume 2:1-3, 12, NASB).

Dans le Nouveau Testament, Jésus affirme sa divinité en de nombreux endroits. Dans ses enseignements généraux, il se réfère à lui-même de la même manière que Dieu est décrit dans l'Ancien Testament et fait de même dans vingt de ses paraboles. Les exemples incluent ce qui suit :

Dieu dans l'Ancien Testament
JE SUIS (Exode 3 :14-15 ; Ésaïe 48 :12)
Le berger (Psaume 23:1)
La Lumière (Psaume 27:1)
Le Rocher (Psaume 18:2)
Souverain de tous (Esaïe 9:6)
Juge de toutes les nations (Joël 3:12)
L'Époux (Ésaïe 62:5; Osée 2:16)
La Parole de Dieu ne passe jamais (Esaïe 40:8)
Le Semeur (Jérémie 31 :27 ; Esdras 34 :9)
Le Premier et le Dernier (Esaïe 48:12)

La référence de Jésus à lui-même
JE SUIS (Jean 8:58)
Le berger (Jean 10:11)
La Lumière (Jean 8:12)
Le Rocher (Matthieu 7:24)
Souverain de tous (Matthieu 28:18)
Juge de tous (Jean 5:22)
L'époux (Matthieu 25:1)
Les paroles de Jésus ne passent jamais (Marc 13:31)
Le semeur (Matthieu 13 :3-9)
Le premier et le dernier (Apocalypse 1 :17-18)

Jésus a dit beaucoup de choses qui s'assimilaient à Yahweh : Quiconque m'a vu a vu le Père (Jean 14:9) et moi et le Père sommes un (Jean 10:30). Il a demandé à Dieu, Glorifie-moi en ta présence de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût (Jean 17:5). Il a dit, Mon Père est toujours à Son œuvre jusqu'à ce jour même, et Moi aussi je travaille (Jean 5:17).

De plus, Jésus accepta le culte neuf fois dans les évangiles, pardonna les péchés et ordonna à ses disciples de prier en son nom. Jésus n'a jamais dit - comme d'autres prophètes l'ont fait - Ainsi parle le Seigneur; plutôt, Jésus a dit, je dis, et a ordonné à ses disciples de baptiser en son nom.

Les auteurs du Nouveau Testament se réfèrent également à Jésus comme Dieu à plusieurs reprises (par exemple, Matthieu 3 :16-17 ; Jean 1 :1-3,14 ; Jean 20 :28 ; Romains 9 :5 ; Philippiens 2 :5-8, 9- 11 ; Colossiens 1 :16-19 ; 2 :9-10 ; 1 Timothée 6 :15 ; 2 Pierre 1 :1 ; Hébreux 1 :8 ; 13 :8 ; Apocalypse 1 :8, 17 ; 2 :8 ; 17 :14 ; 19 :16 ; 21 :6 ; 22 :13).

En conclusion, l'enseignement de l'Écriture est que Jésus est bien Yahweh, le JE SUIS, le Dieu de l'Ancien Testament.



Top