Les femmes chrétiennes doivent-elles porter du maquillage ou des bijoux ?

Les femmes chrétiennes doivent-elles porter du maquillage ou des bijoux ? Réponse



Certains chrétiens pensent qu'il est mal pour les femmes de porter du maquillage ou des bijoux, citant quelques passages du Nouveau Testament qui semblent interdire de telles choses. Bien que nous respections certainement les convictions des enfants de Dieu nés de nouveau, nous voulons également être sûrs que notre enseignement ne va pas au-delà de ce que dit réellement la Parole de Dieu. Nous ne voulons pas enseigner des idées créées par l'homme comme des commandes de Dieu (Marc 7: 7, NLT).



En examinant la convenance de porter du maquillage ou des bijoux, nous commençons par 1 Samuel 16:7b : Le SEIGNEUR ne regarde pas les choses que les gens regardent. Les gens regardent l'apparence extérieure, mais le SEIGNEUR regarde le cœur. Ce verset pose un principe fondamental concernant les limites de notre perspective : nous voyons naturellement les extérieurs ; Dieu voit la vérité intérieure. Cela ne signifie pas que les aspects extérieurs sont sans importance, bien sûr - nous communiquons facilement avec les autres via des signaux visuels, et l'apparence que nous choisissons pour nous-mêmes peut exprimer la rébellion, la piété, l'insouciance, la méticulosité, etc. Mais les apparences peuvent être trompeuses, et il y a le problème plus profond du cœur. Tout ce qui est fait à l'apparence extérieure est fait pour que l'homme le voie, et nous devons faire attention à cela, mais Dieu se préoccupe davantage de ce qui se passe dans le cœur.





Dans le contexte des règles du culte public, dit Paul, je veux aussi que les femmes s'habillent modestement, avec décence et bienséance, se parant, non pas de coiffures élaborées, d'or, de perles ou de vêtements coûteux, mais de bonnes actions, appropriées pour les femmes qui professer adorer Dieu (1 Timothée 2 :9-10). C'est l'un des passages qui poussent certaines femmes à éviter complètement de porter du maquillage ou des bijoux.



Deux ou trois choses à noter dans ce passage : premièrement, il y a une norme vestimentaire qui convient à une femme dans un service d'adoration. Paul ne donne aucun détail, mais les vêtements d'une femme doivent être modestes, décents et respectables. Porter quoi que ce soit d'impudique, d'indécent ou de malhonnête est mal. Tracer la ligne entre modeste et impudique peut être subjectif, et la modestie dépend quelque peu des mœurs culturelles, mais chaque croyant doit être suffisamment perspicace pour éviter d'offenser.



Deuxièmement, il y a une parure appropriée pour les femmes qui adorent Dieu et une parure inappropriée. La parure appropriée pour une femme pieuse est simplement Bonnes actions . Tabitha s'est magnifiquement parée en faisant toujours le bien et en aidant les pauvres (Actes 9:36). La parure inappropriée pour une femme pieuse est celle qui la gonfle d'orgueil ou attire l'attention sur son apparence extérieure : les exemples sont les coiffures élaborées, l'or et les perles, et les vêtements coûteux. L'objectif d'un service d'adoration est d'être le Seigneur, pas la dernière mode, le plus gros diamant ou la coiffure la plus chic. Porter une robe de 3 000 $ à l'église ou des bijoux voyants ne fait rien pour vraiment orner la femme de Dieu. Elle serait bien mieux lotie - et les pauvres bien mieux servis - si elle vendait la robe et donnait l'argent à une association chrétienne. Peut-être que le temps qu'elle a passé sur la coiffure élaborée aurait été mieux passé à servir quelqu'un dans le besoin.



Dans 1 Timothée 2 :9-10, Paul établit un contraste entre essayer de plaire à Dieu et essayer de plaire aux hommes. Un culte public ne devrait pas être un défilé de mode. Ce n'est pas qu'une femme puisse jamais porter des bijoux ou coiffer ses cheveux différemment. C'est que l'indulgence excessive et l'excès sont inappropriés dans l'église. Nous devons tous nous garder de l'orgueil et veiller à ne pas détourner les autres (ou nous-mêmes) de ce qui est vraiment important : l'adoration de Dieu et le service des autres.

Un autre passage qui se rapporte à la question des femmes portant du maquillage ou des bijoux est 1 Pierre 3: 3-5, Votre beauté ne doit pas provenir de parures extérieures, telles que des coiffures élaborées et le port de bijoux en or ou de beaux vêtements. Au contraire, ce devrait être celui de votre moi intérieur, la beauté immuable d'un esprit doux et calme, qui a une grande valeur aux yeux de Dieu. Car c'est ainsi que se paraient les saintes femmes du passé qui mettaient leur espérance en Dieu.

Peter met l'accent sur le contraste entre la beauté extérieure et éphémère et la beauté intérieure et durable d'une femme. Une femme vraiment belle a un esprit doux et calme. Elle ne se fait peut-être pas beaucoup remarquer dans ce monde, mais Dieu voit le cœur. Exhiber sa beauté pour une adoration égoïste n'est pas conforme à l'humilité du Christ, surtout lorsque l'exhibition a lieu dans un service d'adoration. Encore une fois, ce n'est pas que les cheveux tressés soient un péché, mais ceux qui comptent sur leurs cheveux, leurs bijoux ou leurs vêtements pour les rendre beaux courent après la vanité. Il vaut mieux développer un caractère pieux.

En résumé, il n'y a rien de mal en soi à porter des bijoux, du maquillage ou des cheveux tressés, tant que cela est fait de manière modeste. De plus, de telles choses ne peuvent jamais remplacer de bonnes actions ou un esprit humble. Une femme chrétienne ne devrait pas être tellement concentrée sur son apparence extérieure qu'elle néglige sa vie spirituelle. Un service d'adoration devrait être centré sur Dieu, pas sur nous. Si une femme consacre une quantité excessive de temps et d'argent à son apparence, le problème est que les priorités de la femme sont mal placées. Les bijoux et les vêtements coûteux sont le résultat du problème, pas le problème lui-même.



Top