Que dit la Bible sur le contrôle de votre tempérament ?

Que dit la Bible sur le contrôle de votre tempérament ? Réponse

Beaucoup de gens luttent contre un tempérament rapide ou fougueux. Bien que la société encourage souvent les gens à s'exprimer et à ne pas se retenir, la Parole de Dieu enseigne que céder à son tempérament est un péché.

La Bible a beaucoup à dire sur l'importance de contrôler son humeur. Il appelle une personne qui s'emporte facilement un imbécile (Proverbes 29:11; Ecclésiaste 7:9) et décrit quelqu'un qui ne peut pas se contrôler comme une ville dont les murs sont détruits (Proverbes 25:28). Une personne au tempérament chaud est souvent en désaccord avec ceux qui l'entourent, s'offusquant facilement et se mettant en colère même pour le moindre affront (Proverbes 15:18a). En tant qu'enfants de Dieu, nous sommes appelés à aimer les autres (Jean 13 :35 ; Éphésiens 4 :2, 31-32) et à être en paix (Jacques 1 :19 ; Proverbes 19 :11 ; Jacques 3 :17-18). L'amour couvre une multitude de péchés (1 Pierre 4:8). Une personne qui maintient un tempérament calme et égal est plus rapide à pardonner et mieux capable de vivre en paix avec les autres (Proverbes 15 :1, 8b ; 12 :16 ; 19 :11).

Avec le Saint-Esprit dans nos vies, nous montrerons le fruit de son œuvre en nous. Certains des fruits de l'Esprit sont la paix, la patience et la maîtrise de soi (Galates 5 : 22-23) – ces éléments sont essentiels pour contrôler la tendance à s'emporter. En fait, le mot grec traduit par patience (longanimité dans la KJV) porte l'idée de longue durée, comme avoir une longue mèche. Au fur et à mesure que nous grandissons en Christ, nous devons continuer à gérer la colère de manière appropriée (pas de fusibles courts !) et réagir avec amour et patience (Colossiens 3 : 8).

Nous pouvons souvent nous sentir justifiés de perdre notre sang-froid, en particulier lorsque quelqu'un nous a blessé ou offensé. Mais il nous est demandé de pardonner (Matthieu 5 :44 ; 6 :12 ; 18 :21-22), de ne pas céder à la colère ou de rechercher la vengeance. C'est finalement la prérogative de Dieu de punir les malfaiteurs (Deutéronome 32:35; Romains 12:19). Pour un exemple de ce pardon, nous n'avons qu'à regarder Jésus. Lorsqu'il était suspendu à la croix, crucifié pour des péchés qu'il n'avait pas commis, il n'a pas libéré sa colère sur les coupables. Au lieu de cela, Il a demandé à Dieu le Père de leur pardonner (Luc 23:34).

Il est important de noter que la colère est une émotion valable et n'est pas toujours un péché. Dieu permet une colère juste, qui est une colère avec le bon objectif, la bonne motivation, le bon contrôle, la bonne durée et le bon résultat. Notre problème est que notre tempérament est souvent motivé par l'égoïsme et dirigé vers les autres plutôt que vers le péché. C'est pourquoi Dieu nous dit de laisser passer toute amertume et indignation et colère (passion, rage, mauvaise humeur) et ressentiment (colère, animosité). . . être banni de vous (Ephésiens 4:31, AMP). Avec l'aide de Dieu, nous pouvons contrôler notre tempérament.

Top