Que dit la Bible sur la justice ?

Que dit la Bible sur la justice ?

La Bible est pleine de références à la justice. Dans l'Ancien Testament, le mot le plus souvent utilisé est mishpat, qui signifie « droiture » ou « équité ». Il est utilisé dans le contexte des décisions prises par les juges et fait également référence au caractère de Dieu. Dans le Nouveau Testament, le mot grec dikaiosyne peut être traduit par « justice » ou « droiture ». Il est utilisé tout au long de l'Écriture, mais surtout dans les écrits de Paul. Il y a quelques principes clés que nous voyons répétés à maintes reprises : 1) Nous devons demander justice. Cela signifie aller au-delà du simple fait de ne pas commettre de crimes nous-mêmes ; cela signifie poursuivre activement ce qui est juste et équitable. 2) Nous devons défendre les droits des opprimés. Cela comprend la défense de ceux qui ne peuvent pas se défendre, que ce soit en raison de leur âge, de leur statut social, de leur race ou de toute autre raison. 3) Nous devons faire preuve de miséricorde. Cela ne signifie pas qu'il faut tolérer les mauvais comportements, mais cela signifie reconnaître que tout le monde fait des erreurs et que même les pires contrevenants méritent une seconde chance. Dieu est juste, et Il s'attend à ce que Son peuple le soit aussi. Lorsque nous recherchons la justice dans nos propres vies et dans notre monde, nous reflétons son caractère et lui rendons gloire.

Réponse





Que la justice coule comme un fleuve, la droiture comme un ruisseau intarissable ! (Amos 5:24).



La justice est un thème majeur de l'Écriture, qui contient de nombreux appels à la justice et commande d'adorer Dieu pour sa justice. La justice a à voir avec la conduite par rapport aux autres. Un comportement juste s'accorde avec ce qui est moralement juste et juste. La justice est la qualité de faire ce qui est juste.



La justice de Dieu





Dieu est juste (Deutéronome 32 :4). La justice de Dieu peut être définie comme cet attribut essentiel et infini qui fait de sa nature et de ses voies l'incarnation parfaite de l'équité, et fait de lui le modèle et le gardien de l'équité dans tout l'univers ( Dictionnaire biblique ATS , 1859).



Le règne de Dieu sur l'univers est fondé sur la justice et la droiture (Psaume 89:14). Il n'y a jamais un moment où Dieu a été injuste ; il est contraire à sa nature immuable d'être tout sauf parfaitement juste. Le roi est puissant, il aime la justice, vous avez établi l'équité ; en Jacob tu as fait ce qui est juste et droit (Psaume 99:4).

Les jugements de l'Éternel sont vrais et justes (Psaume 19:9, NKJV). Adam et Eve ont vu la justice de Dieu quand ils ont été punis pour leur péché dans le Jardin. Même dans ce jugement, cependant, ils ont connu la miséricorde, car l'Éternel Dieu a fait des vêtements de peau pour Adam et sa femme et les a vêtus (Genèse 3:21). La justice de Dieu exige qu'il s'occupe du péché. Les Écritures rapportent de nombreux exemples de la justice de Dieu infligée à la rébellion de l'humanité : le déluge de l'époque de Noé, les plaies en Égypte, la destruction de la maison d'Achab et de Jézabel, et la captivité babylonienne, pour n'en nommer que quelques-uns.

La justice de Dieu est également démontrée à la croix. Comme Jésus a été crucifié, les péchés du monde ont été mis sur lui (Ésaïe 53:4-5), et la mort de Jésus est devenue la propitiation, ou la satisfaction, de la justice de Dieu : Dieu a proposé [Christ] comme propitiation par son sang, pour être reçu par la foi. C'était pour montrer la justice de Dieu (Romains 3:25). Dieu ne pouvait pas simplement ignorer le péché ; la justice exige une peine. Pour notre bénéfice éternel, cette peine pour le péché est tombée sur Jésus-Christ : c'était pour montrer sa justice à l'heure actuelle, afin qu'il soit juste et justifiant celui qui a foi en Jésus (Romains 3 :26).

Bien sûr, c'était aussi à la croix où la miséricorde et l'amour de Dieu étaient pleinement exposés. Dieu a montré son grand amour pour nous en envoyant Christ mourir pour nous alors que nous étions encore des pécheurs (Romains 5:8, NLT). La croix est l'intersection de la justice et de la miséricorde de Dieu ; La justice de Dieu a été rendue pleinement (sur Christ), et la miséricorde de Dieu a été étendue pleinement (à tous ceux qui croient). Il est vraiment un Dieu juste et un Sauveur (Isaiah 45:21, NKJV).

Le mandat de justice Parce que Dieu est juste, il exige que l'humanité, créée à son image, fasse également preuve de justice (Michée 6:8). Avant qu'Israël n'ait un roi, Dieu s'est assuré que Son peuple avait la justice, comme l'atteste tout le livre des Juges. Deborah la prophétesse a établi un tribunal sous un palmier (Juges 4:5), et Samuel a présidé une cour de circuit, voyageant d'un endroit à l'autre pour entendre des affaires et administrer la justice (1 Samuel 7:16). Plus tard, le roi est devenu le juge en chef de la nation.

Les Écritures regorgent d'ordres incitant les humains à agir avec justice. Cela inclut d'agir au nom de ceux dont les droits sont bafoués et de ceux qui sont impuissants à se défendre :

• Apprenez à faire le bien ; rechercher la justice, corriger l'oppression; rendre justice à l'orphelin, plaider la cause de la veuve (Esaïe 1:17, ESV).
• Ainsi parle le Seigneur : Pratiquez la droiture et la justice, et délivrez de la main de l'oppresseur celui qui a été dépouillé. Et ne faites pas de mal ni de violence à l'étranger résident, à l'orphelin et à la veuve, et ne versez pas de sang innocent dans ce lieu (Jérémie 22: 3, ESV).
• Défendre les faibles et les orphelins ; défendre la cause des pauvres et des opprimés. Sauvez les faibles et les nécessiteux ; délivrez-les de la main des méchants (Psaume 82 :3-4).

Le désir de Dieu pour la justice s'étend à la prévention du crime et à la punition des malfaiteurs :

• Car moi, le Seigneur, j'aime la justice; Je déteste le vol et le mal (Esaïe 61:8, ESV).
• Quand la justice est rendue, c'est une joie pour les justes mais une terreur pour les malfaiteurs (Proverbes 21:15, ESV).
• Quiconque dit au méchant : 'Tu as raison' sera maudit par les peuples, abhorré par les nations, mais ceux qui reprennent les méchants prendront plaisir, et une bonne bénédiction viendra sur eux (Proverbes 24 :24-25 , ESV).

La loi mosaïque interdisait spécifiquement les poids et mesures injustes (Lévitique 19 :35-36) et condamnait l'acceptation de pots-de-vin (Exode 23 :8). Dieu place une responsabilité particulière sur les juges et les autres autorités pour rendre justice, les avertissant dans le Psaume 82 qu'ils seront eux-mêmes jugés. Chaque tribunal humain est sous l'ordre de Dieu de faire ce qui est juste :

• Vous ne ferez aucune injustice devant un tribunal. Tu ne seras pas partial envers les pauvres ni déféré aux grands, mais tu jugeras ton prochain avec justice (Lévitique 19:15, ESV).
• Ainsi parle l'Éternel des armées : Rendez de vrais jugements, faites preuve de bonté et de miséricorde les uns envers les autres (Zacharie 7:9, ESV).
• Ne faites pas preuve de partialité dans le jugement ; entendre aussi bien les petits que les grands. N'ayez peur de personne, car le jugement appartient à Dieu (Deutéronome 1:17).
• Dans un procès, vous ne devez pas refuser la justice aux pauvres (Exode 23:6, NLT).
• La justice, et seulement la justice, tu suivras (Deutéronome 16:20).

La justice est liée à une juste relation avec Dieu, et ceux qui connaissent Dieu agiront avec justice :

• Les justes se soucient de la justice pour les pauvres, mais les méchants n'ont pas un tel souci (Proverbes 29:7).
• Les hommes méchants ne comprennent pas la justice, mais ceux qui cherchent le Seigneur la comprennent parfaitement (Proverbes 28:5, ESV).
• Les méchants acceptent des pots-de-vin en secret pour pervertir le cours de la justice (Proverbes 17:23).
• Heureux ceux qui observent la justice, qui pratiquent la droiture en tout temps ! (Psaume 106:3, ESV).

L'injustice de l'homme

Nous vivons dans un monde d'injustice. À cause de la chute de l'humanité et de la nature pécheresse que nous avons héritée d'Adam, nous avons tous un penchant pour ce qui est moralement juste vers ce qui est moralement mauvais. Le résultat est que nous vivons dans la partialité et l'injustice, et, alors même que nous honorons le concept de justice, nous voyons de nombreux exemples de corruption de la justice.

Ésaïe, le prophète, a décrié l'état de Jérusalem à son époque, car la ville était autrefois pleine de justice;
la justice habitait en elle -
mais maintenant des meurtriers !
Ton argent est devenu scories,
le vin de votre choix est dilué avec de l'eau.
Vos dirigeants sont des rebelles,
partenaires avec des voleurs;
ils aiment tous les pots-de-vin
et courir après les cadeaux.
Ils ne défendent pas la cause des orphelins de père ;
le cas de la veuve ne vient pas devant eux (Ésaïe 1:21-23).

Et Isaiah continue, la Justice est loin de nous. . . . Nous cherchons la justice, mais nous n'en trouvons pas. . . . La justice est repoussée et la justice se tient à distance. . . . Le Seigneur regarda et fut mécontent qu'il n'y ait pas de justice (Ésaïe 59:9, 11, 14-15).

À mesure que le monde s'éloigne de Dieu, la justice devient une denrée plus rare. Lorsque le péché est redéfini comme une vertu et que la droiture devient offensante, alors la justice est tordue, les méchants restent impunis et des innocents sont victimes.

Dieu apportera la justice

Les croyants attendent avec impatience le jour où le Seigneur reviendra et établira la vraie justice sur la terre. Quelle que soit l'injustice dans ce monde, Dieu l'a promis, je le rembourserai (Romains 12:19). Un monde en quête de justice la verra enfin administrée lorsque le Roi de la Justice viendra :

• Le Fils de l'homme va venir dans la gloire de son Père avec ses anges, puis il rendra à chacun selon ce qu'il aura fait (Matthieu 16:27 ; cf. Psaume 62:12).
• Avec droiture il jugera les nécessiteux, avec justice il rendra des décisions pour les pauvres de la terre. Il frappera la terre avec la verge de sa bouche; du souffle de ses lèvres il tuera les méchants (Esaïe 11:4).
• Que toute la création se réjouisse devant l'Éternel, car il vient, il vient juger la terre. Il jugera le monde avec justice et les peuples selon sa fidélité (Psaume 96:13).
• J'ai vu le ciel ouvert et devant moi se tenait un cheval blanc, dont le cavalier s'appelle Fidèle et Vrai. Avec justice, il juge et fait la guerre (Apocalypse 19:11).
• Vos yeux sont ouverts sur les voies de toute l'humanité ; vous récompensez chacun selon sa conduite et selon ses actions (Jérémie 32:19).

Le Seigneur a promis de revenir et de remettre les choses en ordre. La vérité gagnera à la fin. En attendant, nous attendons, et nous ne perdons pas espoir : Le Seigneur est un Dieu de justice ; bénis sont tous ceux qui l'attendent (Esaïe 30:18, ESV). Et nous le louons pour sa justice : je remercierai l'Éternel parce qu'il est juste ; Je chanterai des louanges au nom du SEIGNEUR le plus haut (Psaume 7:17, NLT).



Top