A quoi ressemblait le jardin d'Eden ?

A quoi ressemblait le jardin d'Eden ? Réponse



Eden était le nom d'une région de la terre lorsque Dieu a créé le monde pour la première fois. Le mot hébreu traduit par Eden signifie plaisir ou délice. Dans cette région, Dieu a planté un jardin :



Or le Seigneur Dieu avait planté un jardin à l'orient, en Eden ; et là il mit l'homme qu'il avait formé. Le Seigneur Dieu fit pousser toutes sortes d'arbres du sol, des arbres agréables à regarder et bons à manger. Au milieu du jardin se trouvaient l'arbre de vie et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Une rivière arrosant le jardin coulait d'Eden; de là, il a été séparé en quatre sources (Genèse 2 : 8-10).





De cette brève description, nous remarquons plusieurs choses sur le Jardin d'Eden : 1) il a été planifié et planté par Dieu Lui-même ; 2) c'était la première maison de l'humanité; 3) il contenait une variété incroyable, avec toutes sortes d'arbres ; 4) c'était un bel endroit, car les arbres étaient agréables à l'œil ; 5) c'était un endroit fertile et fructueux; 6) il fournissait nourriture et nutrition, car les arbres étaient bons à manger; et 7) il était naturellement bien arrosé. Plus tard, nous lisons qu'il y avait toutes sortes d'animaux dans le jardin (Genèse 2 :19-20). Nous avons également la note qu'Adam et Eve étaient dévêtus dans le jardin (Genèse 2:25), indiquant qu'ils n'avaient besoin d'aucune protection - l'environnement, y compris le climat, était parfaitement adapté à l'humanité.



Nous ne connaissons pas l'emplacement exact du jardin d'Eden, mais la description biblique de la région l'associe à quatre fleuves et à une abondance de ressources, notamment de l'or fin et des pierres précieuses (Genèse 2 : 11-14). Nous savons aussi ces choses sur Eden :



Le jardin d'Eden était un endroit où l'homme pouvait rencontrer Dieu. Le Créateur se promenait dans le jardin dans la fraîcheur du jour dans Genèse 3: 8, et Adam et Eve pouvaient être avec lui et converser avec lui.



Le jardin d'Eden était un lieu de provision totale. Dieu avait veillé à chaque détail dans la conception d'une maison pour l'humanité, créée à son image (Genèse 1:27). Adam et Eve ne manquaient de rien et étaient libres de manger de n'importe quel arbre du jardin (Genèse 2:16), sauf un. Leur régime alimentaire était végétarien (Genèse 1:29).

Le jardin d'Eden était un lieu d'unité et de fraternité. Eve a été créée dans le jardin et amenée à Adam (Genèse 2 :21-22). Ainsi, Adam avait une aide qui lui convenait (Genèse 2:18). L'unité et la communion dont jouissait le couple humain étaient le reflet de l'unité et de la communion dont ils jouissaient tous les deux avec Dieu.

Le Jardin d'Eden était un lieu de travail et d'épanouissement. Lorsque Dieu plaça Adam dans le jardin, Il donna à l'homme une tâche : Adam devait cultiver [le jardin] et en prendre soin (Genèse 2 :15). Ce que Dieu avait planté, Adam devait le maintenir. Cette tâche s'ajoutait au mandat d'Adam d'être fructueux et d'augmenter en nombre; remplissez la terre et soumettez-la. Dominez sur les poissons dans la mer et les oiseaux dans le ciel et sur tout être vivant qui se meut sur la terre (Genèse 1:29). L'humanité a été bénie par Dieu, s'est vu confier des responsabilités et a fourni un travail significatif, créatif et bénéfique.

Le jardin d'Eden a été le décor du premier mariage. C'est dans le jardin d'Eden que le mariage est défini comme l'union d'un homme et d'une femme qui ont quitté leurs parents pour former une nouvelle cellule familiale (Genèse 2 :24).

Le jardin d'Eden était un lieu d'innocence. À l'origine, il n'y avait pas de péché dans le jardin et rien qui puisse causer de l'anxiété ou de l'agitation. La nudité d'Adam et Eve (Genèse 2:25) suggère qu'ils étaient à l'aise l'un avec l'autre sans aucune crainte d'exploitation ou de potentiel pour le mal ( Le commentaire de la connaissance biblique : la loi , Walvoord et Zuck, David C. Cook, 2018).

Le jardin d'Eden était un lieu de vie. Au milieu du jardin [était] l'arbre de vie (Genèse 2: 9), et Adam et Eve y avaient accès librement et sans entrave.

Le Jardin d'Eden était un lieu d'épreuve. Aussi au milieu du jardin se trouvait l'arbre de la connaissance du bien et du mal (Genèse 2:9), le fruit dont Dieu avait dit qu'Adam ne pouvait pas manger : Tu ne dois pas manger de l'arbre de la connaissance du bien et du mal , car si vous en mangez, vous mourrez certainement (Genèse 2:17). C'était la seule interdiction dans le jardin d'Eden. Dieu avait créé Adam et Eve pour qu'ils soient libres, avec un sens moral et la capacité de prendre des décisions et de choisir par eux-mêmes. La présence d'un arbre interdit a permis à Adam et Eve de faire un choix réel et nécessaire d'obéir ou de désobéir.

Malheureusement, Adam a échoué au test. Le serpent dans le jardin, utilisé par Satan, a tenté Eve avec une fausse promesse de bénédiction, et la femme a mangé du fruit défendu. À son tour, elle a donné le fruit à son mari, et il a également mangé. Tous deux ont désobéi à la parole de Dieu, et les conséquences de leur péché ont été désastreuses pour eux et pour tous leurs descendants (Genèse 3 :1-19). Ils ont perdu leur communion avec Dieu, ils ont perdu leur maison et ils ont perdu leur innocence.

Le jardin d'Eden est devenu un lieu d'expiation et d'espoir. Le péché d'Adam et Eve a été accueilli par le jugement de Dieu, mais au milieu du jugement se trouvait la miséricorde. Dieu a couvert leur nudité, dont ils avaient maintenant honte, avec des peaux d'animaux (Genèse 3:21). Et il leur donna de bonnes nouvelles : dans son jugement sur le serpent, Dieu dit : Je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta postérité et la sienne ; il t'écrasera la tête, et tu lui frapperas le talon (Genèse 3:15). Ce verset reconnaît la malédiction sur l'humanité et les conflits qui y sont liés, mais il promet également la provision de Dieu d'un Sauveur qui combattrait le serpent et gagnerait. Ce Sauveur serait la progéniture de la femme ; finalement, Jésus, le Fils de Dieu né d'une vierge, est venu pour détruire l'œuvre du diable (1 Jean 3:8). Dès le début, Dieu avait le plan du salut à l'esprit, et à peine le péché était-il entré dans le monde qu'Il nous a informés de ce plan.

Le jardin d'Eden est un lieu auquel nous aspirons à retourner. Dieu a dû forcer Adam et Eve à quitter le jardin, et Il a posté un formidable chérubin pour se prémunir contre une rentrée non autorisée : Le Seigneur Dieu l'a banni du Jardin d'Eden. . . . Après avoir chassé l'homme, il a placé sur le côté est du jardin d'Eden des chérubins et une épée flamboyante clignotant d'avant en arrière pour garder le chemin vers l'arbre de vie ( Genèse 3: 23-24 ). La perte de notre jardin paradisiaque est restée avec nous et fait partie de notre profond désir de ce qui est bon, pur et éternel (voir Ecclésiaste 3 :11).

Le jardin d'Eden sera restauré. Notre accès au jardin éternel de Dieu est basé sur notre relation restaurée avec Dieu par Jésus-Christ (voir Luc 23 :40-43). Celui qui a donné sa vie pour nous a vaincu le serpent et ouvert le paradis : Quiconque a des oreilles, qu'il entende ce que l'Esprit dit aux églises. Au vainqueur, je donnerai le droit de manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu (Apocalypse 2 :7). Dans la Nouvelle Jérusalem, il y a un fleuve avec l'eau de la vie, claire comme du cristal, coulant du trône de Dieu et de l'Agneau. Il coulait au centre de la rue principale. De chaque côté de la rivière poussait un arbre de vie, portant douze récoltes de fruits, avec une nouvelle récolte chaque mois. Les feuilles étaient utilisées en médecine pour guérir les nations. Il n'y aura plus de malédiction sur quoi que ce soit (Apocalypse 22: 1-3a, NLT).

Le jardin d'Eden, ce lieu de plaisir et de délices, que nous avons perdu à cause de notre péché, et Dieu, dans sa miséricorde et sa grâce, nous le rendra au nom de Christ.



Top